Les jeunes sortant d’un service d’hébergement de l’aide à la jeunesse qui décident de cohabiter dans une forme de co-housing sont-ils considérés comme des isolés?

Fields

Long question

Pour les jeunes sortant d’un service d’hébergement de l’aide à la jeunesse, le partage d’un logement est souvent une solution adéquate en tant que phase de transition entre l'établissement où ils ont séjourné et le fait d'habiter seul. La solitude est le principal problème auquel sont confrontés ces jeunes. Les jeunes sortant d’un service d’hébergement de l’aide à la jeunesse qui décident de cohabiter dans une forme de co-housing sont-ils considérés comme des isolés pour l'attribution du droit à l'intégration sociale ?
md xs sm lg